Si vous évoluez dans le monde de l’entreprise, le terme  « empowerment » ne vous est sans doute pas inconnu. Depuis son apparition il y a quelques décennies, cette appellation n’a cessé de gagner de l’importance et elle est désormais utilisée de façon récurrente.

Néanmoins, il n’est pas toujours simple de comprendre ce qui se cache derrière ce terme. Pour vous faire une idée, voici les informations essentielles à retenir.


Les origines de l’empowerment

Lorsque l’on regarde d’un peu plus près l’histoire du terme « empowerment », ainsi que celle de son apparition, on constate que la notion est née au début du 20ème siècle sur le sol américain. À ses débuts, cette appellation était mise à profit afin de désigner le combat que menaient les femmes pour faire entendre leurs droits. Concrètement, à l’époque, il s’agissait d’un concept que l’on mettait à profit dans une lutte afin d’être en mesure de faire face à une entité dominante.

Après avoir servi la cause des femmes pour leurs luttes, le concept fut utilisé, au courant des années 1930, dans les méthodes du « community organizing » du sociologue américain Saul David Allinsky qui s’est fait connaître grâce à ses travaux sur la désorganisation sociale. Par la suite, le concept fut repris dans les années 1960 pour le mouvement des droits civiques.

C’est en 1965, au moment où l’empowerment fut utilisé pour des pratiques de psychologies communautaires, que le terme connu un véritable essor et qu’il commença à se propager à travers le monde. Il ne se restreindra alors plus à un simple secteur mais vint s’insérer dans d’autres dimensions comme par exemple les politiques publiques de la lutte contre la pauvreté. Il a d’ailleurs été constaté que, au Canada, différentes associations de lutte contre la pauvreté mettaient à profit les notions de l’empowerment afin de minimiser le fardeau social et économique qui pesait sur des milieux considérés comme étant « sans espoir ».

Pour la France, il faut noter que l’apparition fut tout de même tardive au regard de l’Amérique du Nord. D’après les différents spécialistes qui se sont penchés sur ce sujet, cette apparition remonte aux années 2000. Toutefois, même s’il a tardé à arriver sur l’hexagone, ce mot a su se faire une place et est aujourd’hui au coeur de nombreuses stratégies de management.

L’empowerment : qu’est-ce que c’est ?

S’il fallait trouver des synonymes du mot « empowerment », on pourrait utiliser le mot français « autonomisation ». Il n’est pas non plus rare de le retrouver sous d’autres appellations comme par exemple « engagement collaboratif », « engagement au travail », etc.

Concrètement, lorsque l’on parle d’empowerment, on parle d’un dispositif qui permet à un individu, à un groupe de personnes ou bien à une entité, de prendre le contrôle des choses qui le(s) concernent. Cela implique notamment de donner à la personne concernée le pouvoir d’agir, d’où l’appellation courante d’autonomisation. Une structure qui ne mettra pas à profit la notion d’empowerment aura tendance à définir les tâches des collaborateurs alors, dans les autres cas, ce sont les individus eux-mêmes qui seront en capacité de définir ce qu’ils auront à faire. L’autonomisation peut également impliquer une concertation entre l’équipe de management et les employés des entreprises afin de définir ensemble les objectifs à atteindre pour chacun. De cette façon, chaque individu pourra définir l’importance des objectifs qu’il s’est fixé au regard de différents critères.

Pour faire simple, une entreprise qui met à profit l’empowerment donnera à ses collaborateurs le pouvoir d’agir sur les événements qui les concernent sans imposer une façon de faire ou une attitude à adopter. Face à l’importance que ce concept a commencé à prendre, certains n’hésitent pas à dire qu’il a révolutionné les méthodes de management. De plus en plus d’entreprises ont décidé de l’adopter afin de pouvoir en tirer différents avantages, aussi bien pour le bien-être des employés que pour l’évolution de la société en elle-même.

Les changements dans votre entreprise grâce à l’autonomisation

Comme nous venons de l’évoquer, l’engagement collaboratif est à la fois bénéfique pour les salariés et pour l’entreprise. Dans les sociétés ayant décidé de mettre l’autonomisation au centre de leurs préoccupations, il a pu être remarqué une diminution du stress chez les collaborateurs ainsi que l’augmentation de leur motivation. Cela se traduit notamment par un sentiment de satisfaction plus important. Au final, un employé plus épanoui aura tendance à être plus efficace. Cette efficacité sera, quant à elle, source de meilleures rentabilités pour l’entreprise.

Outre la rentabilité du travail, on remarque également que l’engagement des collaborateurs permet aux sociétés de proposer une meilleure qualité de service tout en étant plus productives. Cela se voit dans les prises de décisions qui sont plus efficaces, dans le sentiment de compétitivité accru qui règne ainsi que dans une implication plus importante de collaborateurs dans la vie de l’entreprise. Ces points viennent jouer un rôle positif sur la rentabilité, mais pas seulement. Ils permettent également aux sociétés de s’inscrire dans une dimension pérenne et de travailler considérablement sur leur image de marque.

Lorsque l’on s’attarde sur les avantages que propose l’empowerment, il semble plus qu’intéressant de revoir sa conception du management. Alors que l’idée d’un manager ayant une totale autorité et un contrôle intégral peut sembler efficace dans certaines situations, il se pourrait que cela ne soit pas le cas partout, bien au contraire. Petit à petit, le management traditionnel laisse la place à un management collaboratif qui a déjà su faire ses preuves en proposant des avantages à de nombreuses sociétés. Au final, le fait que donner à chaque acteur de l’entreprise une place définie, dans laquelle il peut évoluer et se sentir bien, serait peut-être la clef pour avoir une activité à la fois pérenne et rentable.

L’autonomisation dans votre entreprise avec Managerdetalents.com

Nous proposons une solution basé sur l’intelligence artificielle et l’intelligence collaborative qui s’intègre à votre système d’information existant (intranet, site internet…) qui va favoriser l’engagement collaboratif, et ainsi la performance de votre entreprise. Apprenez en plus sur notre solution.