Une solution managériale pour les dream team

Invité sur le plateau de BFM Business vendredi 15 Juin 2018, Pascal Semy – CEO de Managerdetalents.com – a eu l’occasion d’échanger avec Stéphane Soumier sur la solution  managériale créatrice de dream team que propose l’entreprise.

La vidéo de l’interview sur notre IA. Les interrogations de Stéphane Soumier commencent à 2:33.

Le mythe de l’IA toute puissante

“Vous avez une sorte d’historique, vous savez si ça match ou si ça ne match pas, si on met ce profil là dans cet environnement là ? Pardon mais c’est un tout petit peu effrayant. Il y a une forme de déterminisme qui est en train de s’installer qui me glace le sang !”

Voici les propos de Stéphane Soumier quand Pascal Semy lui explique le fonctionnement de notre intelligence artificielle. Le modèle de connaissance de l’IA pour définir le profil d’un individu est triparti :

  • D’abord, le savoir-faire est une composante essentielle de ce modèle ; il peut être alimenté de différentes sources : CVs, profils des réseaux sociaux professionnels ou questionnaire auquel le collaborateur répond, les différentes expériences professionnelles de l’individus et ce qu’il a appris…
  • Ensuite, les qualités interpersonnelles qui sont souvent négligées et qui représentent le savoir-être du collaborateur viennent nourrir le modèle.
  • Et enfin, ce dernier est complété par une analyse socio-culturelle ; utile pour regrouper les collaborateurs par affinité et augmenter ainsi la cohésion d’équipe.

Une fois réunis, ces éléments sont assemblés et permettent de définir un individu ainsi que de l’intégrer à des communautés, des propositions d’emplois, ou de formations etc…

Comme Stéphane Soumier, beaucoup de personnes craignent de s’en remettre à une IA toujours plus puissante, qui pourrait prendre le dessus  sur les choix de l’individu, ne lui laissant aucun libre arbitre.

Une IA sous contrôle de l’individu

Pourtant, c’est bien l’Humain qui décide et qui a le dernier mot sur l’algorithme mis en place dans la solution.

D’abord, car se sont bien les individus qui choisissent les services qu’ils veulent utiliser : l’IA ne fait que conseiller, et s’adapte aux besoins de la personne. L’intelligence artificielle ne choisit pas pour l’utilisateur, elle sert juste d’assistant personnel intelligent.

Par exemple pour le cas de la Mission Locale qui est traité dans l’interview, on propose à l’individu des offres ou des formations personnalisées, et c’est ensuite lui qui fait ses choix. Et dans un second temps, les autres utilisateurs de Managerdetalents.com décident si la personne répond à la demande. L’intelligence artificielle ne décide à aucun moment pour les utilisateurs. L’Humain est au centre du processus.

De plus, chaque utilisateur à la possibilité, à n’importe quel moment, de choisir ce qu’il souhaite communiquer sur lui, ce qu’il souhaite retirer/effacer, modifier… Depuis son tableau de bord, dans l’espace “vitrine”, il lui suffit de cocher ou décocher les droits d’accès et d’utilisations des données personnelles de l’IA. En respectant le Règlement général sur la protection des données (RGPD), Managerdetalents.com s’inscrit dans une politique de respect de la vie privée des individus. L’utilisateur est l’unique propriétaire de ses données et est le seul à pouvoir choisir ce que notre intelligence artificielle analyse sur son profil.

La remarque et les inquiétudes de Stéphane Soumier sont tout à fait compréhensibles : cette vision d’une IA dominatrice supérieure aux individus est d’actualité, et elle est particulièrement présente en france : BFM Business en parlait d’ailleurs déjà en 2017.

À nous, innovateurs et acteurs de l’Intelligence Artificielle de rassurer et de protéger les individus utilisateurs de demain !